Osprey au Vietnam

Une visite chez Osprey au Vietnam

Toutes les quelques années, nous amenons un groupe de détaillants et de membres des médias visiter nos installations au Vietnam. Ce voyage leur donne la chance de voir eux-mêmes les systèmes uniques que nous avons mis sur pied et de vraiment comprendre les défis liés à la mise au point et la production des sacs. Pour bien comprendre où nous en sommes aujourd'hui, remontons 15 années dans le temps.

À la fin des années quatre-vingt-dix, Osprey était dans la même situation que bien d'autres fabricants de sacs à dos américains. L'approvisionnement devenait de plus en plus difficile parce que les usines de tissage du sud-est fermaient leurs portes et, dans certains cas, faisaient faillite. Les tissus et autre matériel nécessaires pour faire les sacs à dos étaient de plus en plus offerts en Asie à des prix beaucoup plus bas. De nombreuses grandes marques s'approvisionnaient et fabriquaient déjà leurs produits en Asie, mais nous avons décidé de garder nos installations à Cortez. Nous avions une équipe de très grand talent et, surtout, le fondateur et designer en chef, Mike Pfotenhauer, pouvait travailler directement avec l'équipe de production - ce qui nous a donné un avantage sur le plan de la conception au fil des ans.

Par exemple, un designer peut parfois créer un sac qui, à l'étape de la conception, a une belle apparence mais qui, une fois les patrons coupés et la couture commencée, est difficile à coudre ou mal proportionné. Toutefois, une simple modification des patrons peut permettre de coudre le sac facilement et rapidement. Un designer ne pourra savoir ceci sans communiquer directement avec ceux qui font le sac.

Inévitablement et compte tenu de circonstances bien indépendantes de notre volonté, l'approvisionnement continuait de s'épuiser aux États-Unis et en 2001, nous avons commencé à travailler avec des usines coréennes pour fabriquer nos plus gros sacs à dos tout en conservant la majeure partie de la production à Cortez. Notre entêtement à maintenir cette position a presque causé l'effondrement de la compagnie, mais elle a également donné à Mike et le reste de notre équipe le temps d'élaborer un système qui maintenait plusieurs des avantages que nous avions établis après tant d'efforts, notamment l'interaction directe avec les usines.

Par conséquent, Mike a déménagé au Vietnam avec sa famille en 2003 et y est resté quatre ans - ce qui a permis d'aménager un bureau pour le développement de produits qui emploie aujourd'hui près de 30 personnes et qui sert de domicile pour Mike lors de ses visites régulières à Hô Chi Minh-Ville.

Le bureau d'Osprey au Vietnam est situé à côté de la rivière de Saigon, dans une ancienne villa française. L'équipe au Vietnam est responsable du développement et de la conception des produits, ainsi que de tout ce qui est nécessaire pour fabriquer les produits et les expédier à partir des usines avec lesquelles nous travaillons.

L'équipe au Vietnam travaille dans trois domaines distincts. Le premier (et sans doute le plus important) est la conception et la fabrication d'échantillons. Deux designers travaillent en collaboration avec Mike et l'équipe aux États-Unis pour trouver des nouveaux concepts et produits qui peuvent ensuite devenir des prototypes fabriqués sur place dans notre salle d'échantillons. Ils seront ainsi manipulés, évalués, mis à l'essai, puis améliorés. Cette salle d'échantillons nous permet de refaire des échantillons en aussi peu qu'une journée et d'améliorer sans cesse un design jusqu'à ce qu'il soit vraiment prêt pour le marché.

Une autre partie de l'équipe se charge de « industrialiser » le produit et de le préparer en vue de sa production en série. Il faut alors déterminer les matériaux et les techniques de fabrication à utiliser pour faire un produit résistant et très efficace.

En dernier lieu, une équipe de cinq inspecteurs contrôle la qualité de la production des sacs Osprey dans nos usines à tous les jours. Ils vérifient le produit durant sa création, veillant ainsi à ce que les problèmes soient évités et à ce que les usines aient les meilleurs systèmes en place pour surveiller leurs normes et s'assurer qu'elles sont au plus haut niveau.
 
Le fait d'avoir une main-d'oeuvre locale qui vient du pays nous permet non seulement d'entretenir des communications rapides, mais aussi de bien comprendre les conditions courantes dans les usines et les conditions de leur main-d'oeuvre - ce que peu d'autres marques arrivent à faire.

Notre groupe de détaillants et de membres des médias a passé une journée interactive de formation au bureau. Suite à une visite, une tâche a été assignée à chacun à trois postes différents - remplir une bretelle de mousse, insérer une traverse dans un cadre de suspension AirSpeedMC et coudre un rabat sur un sac FlapJack ou FlapJill.

Accomplir ces tâches a vraiment permis au groupe de réellement saisir l'habileté qui est requise pour fabriquer nos sacs. On remplit les bretelles de mousse en tirant le tissu extérieur (qui est cousu à l'envers) par-dessus la mousse et en le mettant en place. La suspension AirSpeedMC est faite à l'aide d'une traverse à double arc qui tend tout le système. Cette conception est simple et unique, mais demande une certaine habileté. Regardez notre vidéo de réparation pour savoir comment faire. En dernier lieu, tout le monde adore faire fonctionner une machine à coudre et le procédé de couture d'un sac à dos nous a bien fait rire. Chaque personne a reçu une note de 1 à 10 et la plus haute qui a été accordée n'était que de 7. Et en plus, chaque sac a été remis en morceaux et recousu avant d'être remis en cadeau à nos invités!

Nous avons également fait visiter à nos invités les usines avec lesquelles nous travaillons et nous leur avons fait découvrir Hô Chi Minh-Ville à vélo. Tout était accompagné d'une belle aventure, comme dans le cas de notre récente promenade à vélo à travers le col de Hai Van. Ce voyage a permis à tout le groupe de mieux apprécier les produits que nous vendons et de connaître les gens qui les font. Nous sommes fiers de nos activités au Vietnam et continuerons de faire découvrir à nos clients ce que nous faisons là-bas.      

Voici des photos du plus récent voyage!

                  Rencontre avec les employés                   Brad Bates, directeur des ventes d'Osprey         Le directeur général, Tom Barney, donne un coup de main!

                        Une pause pour le dîner!                           On nous montre comment faire.                          Toujours bien hydratés!

Tour de vélo en groupe dans la campagne du Vietnam                       Notre moyen de transport                              Un salut en passant!