Growing Up with a Passion for Travelling / Grandir avec la passion du voyage – Osprey Packs Experience
Poco AG Safety Notice
Growing Up with a Passion for Travelling / Grandir avec la passion du voyage

Growing Up with a Passion for Travelling / Grandir avec la passion du voyage

Oman-Musandam-Originales-30-120316

In 2013, Osprey Packs Ambassador Lydiane made the decision to leave behind her promising real estate broker career, her daily routine and to sell all of her belongings in order to venture on an adventurous journey exploring the world, pursuing happiness and following her dreams

 

I have been travelling by myself since I was 16. I have had this craving to explore deep within me for even longer than I thought (my mother recently gave me a detailed account of my first years after I was born and my insatiable curiosity). I always describe myself by saying that I started travelling at the age of 16, but in reality, I developed my thirst for adventure much younger, as soon as I was able to crawl and move around on my hands and knees. I have always been this very active child who would disappear as soon as my parents had their backs turned. Not because I wanted to run away from my parents and upset them (I was only one and a half), but because I wanted to explore the unknown, travel far away, always farther and farther! So for me, the concept of danger did not exist; going off alone, whether down the street, in the woods or in a store, did not scare me at all. This burning desire to explore was deeply rooted in me.

So needless to say that when I was young, I pressured my parents into letting me go on a student exchange trip or taking me on family trips to other countries. Our budget being tight, we traveled differently and went camping every weekend, and these trips are my fondest childhood memories!

 

Oman-Musandam-Originales-24-110316

 

When I finally turned 16, I enrolled in a federal student exchange program enabling young Francophones and Anglophones to live with a family and have a summer job to improve their English or French skills! I went to live in Calgary and fell in love with that area, with the mountains, with the English language and, most of all, with travelling! Two years later, I took off with my backpack and went to Europe for a year with my sister. One year of true bliss during which we learned by trial and error, discovered other cultures and sceneries, and understood the true meaning of freedom. We came back to Québec to complete our education, but my heart just wasn’t in it. I was always looking out the window, dreaming of my next destinations, thinking of my backpack sitting in a corner of my room waiting impatiently to hit the road again. For several years, I suppressed my passion for travelling by trying as much as possible to bury those thoughts and going on short trips once in a while. I needed to find a steady job and live a normal life as I was taught to do. In 2013, everything fell apart. I wasn’t enjoying my life as a real estate broker. I tried to fit in but, in reality, I have always kept one foot out the door, ready to leave for good. Deep down, I knew the life I was living wasn’t for me. In 2013, I decided to follow my heart, my passion and my dreams. So I left my career, sold my house, my car and my clothes, and took off with my backpack – my faithful companion that had waited so patiently all those years. I bought a one-way ticket… to the Philippines.

 

Jordanie-Route-SacAriel-Original-02-310116

 

Now, three years later, I am writing these words. I have traveled to 20 countries and have no intention of stopping. I have been camping, scuba diving, mountain climbing, hiking, cooking local dishes, volunteering and even shooting a TV show. I went down a volcano, swam with the world’s most dangerous sharks, hiked up 6,000 metres, explored the Middle East by myself, slept under the stars … My many rewarding experiences have helped me better understand the world we live in. Now I have the chance to live my passion and, above all, to inspire people to open their mind and explore our beautiful planet.

 

 

Version Française:

 

Oman-Musandam-Originales-45-130316

 

En fait, j’entreprends des voyages seule depuis l’âge de 16 ans. J’ai cette soif de découverte ancrée en moi, depuis plus longtemps que je ne le pensais (ma mère m’a récemment raconter mes premières années de vie en détail et ma curiosité sans borne). Je me décris toujours en disant que j’ai commencé à voyager à l’âge de 16 ans. Mais en fait, mon envie d’aventure et d’exploration a commencé bien plus jeune, lorsque j’avais la possibilité de ramper et marcher à 4 pattes. J’ai toujours été cet enfant terrible qui, lorsque mes parents avaient une seconde de distraction, disparaissait en quelques secondes. Pas par désir de fuir mes parents et de leur faire de la peine… (j’avais 1 an et demi) mais bien parce que je voulais explorer, j’étais curieuse de l’inconnu, voir au-delà, aller toujours plus loin! Donc pour moi, la notion du danger n’existait pas, partir seule que ce soit au bout de la rue, dans la forêt ou dans un magasin ne m’effrayait en aucun cas, ce désir brûlant d’explorer, c’était acquis, c’était inné.

Je n’ai donc pas besoin de vous expliquer que durant toute ma jeunesse, j’ai fait pression sur mes parents afin qu’ils m’envoient en échange étudiant ou que l’on puisse partir visiter un autre pays en famille! Faute de budget finalement, nous avons voyagé autrement; nous sommes partis en camping chaque fin de semaine et ce fût mes plus beaux souvenirs d’enfance!

 

Jordanie-DanaValley-Originales-20-180316

 

Quand est enfin venu le temps de mes 16 ans, je me suis inscrite à un échange étudiant chapeautée par le gouvernement fédéral qui permettait à des jeunes francophones et anglophones de vivre dans une famille et d’avoir un travail d’été afin d’améliorer leur français ou leur anglais! De mon côté, je suis partie vivre à Calgary et je suis tombée en amour avec cette région, avec les montagnes, avec la langue anglaise et surtout avec le voyage! 2 ans plus tard je partais avec mon sac à dos, faire le tour de l’Europe pendant 1 an avec ma sœur! Une année de pur bonheur où nous avons appris par nos essais et erreurs, où nous avons découvert d’autres cultures, d’autres paysages et nous avons compris la vraie signification du mot liberté. Nous sommes retournés au Québec finir nos études mais le cœur n’y était pas. Je regardais toujours par la fenêtre, rêvant à mes prochaines destinations, pensant à mon sac à dos dans le coin de ma chambre qui attendait impatiemment de reprendre la route. J’ai refoulé pendant plusieurs années ma passion du voyage en essayant de la taire le plus possible, en faisant quelques petits voyages ici et là, car je devais me trouver un emploi stable et vivre une vie comme les autres, car c’est cela qu’on m’avait enseigné. En 2013, tout s’est effondré. Cette vie comme courtière immobilière ne me plaisait pas. J’ai essayé d’entrer dans le moule de la société, mais en fait, c’est comme si j’avais toujours gardé un pied à l’extérieur, rêvant de partir pour de bon. Je savais au fond de moi-même que ce n’est pas ce genre de vie qui me convenait. En 2013, j’ai décidé de suivre mon cœur, ma passion et de m’abandonner à mes rêves, sans regarder en arrière. J’ai donc abandonné ma carrière, vendu ma maison, ma voiture, mes vêtements et je suis partie avec ce sac à dos, ce fidèle compagnon qui avait été si patient depuis toutes ces années, et j’ai acheté un aller simple, direction : les Philippines.

 

DCIM100GOPROGOPR4843.

 

3 ans plus tard, je me retrouve à écrire ces lignes. J’ai parcouru plus de 20 pays et je n’ai pas l’intention d’arrêter, j’ai fait du camping, de la plongée, de l’alpinisme, des randonnées en montagne, cuisiner des plats locaux, fait du bénévolat, j’ai même tourné une émission de télé, j’ai descendu dans un volcan en éruption, nager avec les requins les plus dangereux de la planète, atteint les 6000 mètres d’altitude à pied, explorer le Moyen-Orient seule, dormi sous les étoiles… Je me nourris de ces expériences enrichissantes où je comprends mieux le monde dans lequel je vis. Maintenant, j’ai la chance de pouvoir vivre de ma passion et surtout inspirer les gens à s’ouvrir aux différences et explorer notre belle planète.